De la Séduction à l'Accouplement

Il l'insère dans le cloaque de la femelle en se trémoussant et
en passant sous le croupion. Pendant l'appariement,
le mâle gronde tandis que la femelle claque du bec et
agite la tête en dodelinant.

Prélude..,

Dès que la saison des beaux jours s'annonce, les mâles dominants deviennent irritables. Ils repoussent les mâles plus faibles, en commençant par les immatures. En fin de jour, le mâle dominant émet un grondement, « boo boo boooh'hoo », qui a pour effet d'éloigner les rivaux, d'établir son territoire et d'attirer les femelles à plusieurs kilomètres de distance. Une partie du message est infrasonique. Le mâle urine et défèque plus que de coutume, il exhibe son pénis rouge en érection. Il fait un nid rudimentaire en creusant le sol sableux avec ses griffes et son bec sur un diamètre de 2 à 3 mètres et une profondeur de 30 centimètres, parfois avant de lancer son appel sexuel. Le même nid peut servir plusieurs années de suite.

La femelle consentante sollicite le mâle en baissant la tête et en faisant vibrer ses ailes dès son approche. Le mâle fait des mouvements très amples avec les ailes en écartant les plumes. Il s'asseoit parfois sur les tarses, tout en dressant les plumes du croupion. Il balance lentement et alternativement ses ailes, effectue de rapides mouvements de la tête et du cou, fait des simulacres de cueillette d'herbes et de cailloux, se déplace rapidement autour de la femelle, en synchronisation avec elle, pendant quinze minutes à trois heures.

Juste avant l'accouplement, la femelle s'accroupit. Le mâle se place en arrière, pose une patte sur le sol contre la femelle, monte sur son dos en se mettant légèrement de côté. Son pénis est incurvé vers le bas.